Envirobat
Accueil Expérimentation Plateformes de rénovation énergétique

Les Plateformes Territoriales de Rénovation Energétique de l'Habitat

Dans une note de juin 2014, l'ADEME et la région Centre Val de Loire ont définit conjointement ce que représentait pour eux, le concept de Plateforme Territoriale de Rénovation Énergétique de l'habitat.
Ceci afin d’aider les porteurs de tel projet à en comprendre et à en mesurer le périmètre d'action.

Aussi, si le déploiement de ces plateformes est financé à titre expérimentale par l'ADEME et la région Centre Val de Loire, chaque porteur conserve sa vision propre du projet de **PTRE* qu'il souhaite mettre en place. Cependant, il est important de noter que ces plateformes visent à créer une véritable dynamique locale en faveur de la rénovation énergétique globale de l’habitat. Pour ce faire, chaque projet doit comporter des points incontournables :

Chaque plateforme repose ainsi sur 3 piliers que sont :

  1. L’information et la sensibilisation des particuliers du territoire visé en s’appuyant sur une stratégie de communication élaborée pour parvenir à l’identification précise de zones d’habitat (périmètre plus ou moins large) à engager en priorité dans un processus de travaux de rénovation énergétique.
  2. Une montée en compétence des professionnels du bâtiment(qui sera articulée avec les processus nationaux comme RGE), un travail sur la maîtrise des coûts des travaux et sur l’éclosion de regroupement d’artisans capable de proposer une offre de rénovation globale de l’habitat,
  3. L’Offre Unique de Financement qui consiste dans l’idéal à offrir aux particuliers une offre clé en main quant au financement de leurs travaux ; une offre globale alliant l’offre technique de travaux (et le groupement d’entreprises) et le plan de financement, devrait inciter à passer à l’acte.

Ces trois piliers sous-tendent évidement la présence sur le territoire, d’un animateur afin d’assurer la gouvernance de la plateforme et une animation transversale avec les organismes professionnels, les organismes de formation, l’Espace Info Énergie (EIE), l’ANAH, l’ADIL, ENVIROBAT, le CAUE, les établissements financiers, voire d’autres structures.
De même, ils impliquent l’appel à un coordinateur de travaux formé à cette approche PLREH.

► Les expérimentations retenues par les financeurs feront l’objet d’un soutien sur 3 ans et ont pour but d’être opérationnelles.
► L’ADEME et le Conseil Régional sont également attentif à ce que chaque porteur de projet définisse et se propose de fournir des indicateurs de suivi permettant d’apprécier la pertinence finale de la démarche.
► Enfin, l’ADEME et le Conseil Régional proposeront à la collectivité qui porte le projet et aux autres parties prenantes partenaires, de mettre en place une charte d’engagement rappelant le rôle et les engagements de chaque acteur dans l’atteinte des objectifs définis pour la plate-forme locale de rénovation énergétique.

Regard sur l'avancement et la configuration des différentes plateformes en région Centre Val de Loire